Douleurs cervicales: causes et les solutions pour les soulager rapidement

Dernière mise à jour le

Les douleurs cervicales  sont des termes utilisés pour désigner les maux que l’on peut ressentir au niveau du cou. Avez-vous déjà souffert de ce type de problème de santé ? On parle souvent de torticolis, un mal qui concerne la partie postérieure du cou, mais celui-ci n’est pas l’unique cause de douleur cervicale.

Sur la partie antérieure du cou, une personne peut avoir mal à cause de maladies touchant des organes tels que les nerfs, la thyroïde, la gorge, les ganglions, les carotides, etc. En outre, des problèmes vasculaires ou cardiaques peuvent engendrer des problèmes et douleurs.

Plusieurs facteurs peuvent provoquer une douleur cervicale. Connaître les causes vous permettra d’adopter les bons réflexes et d’éviter le souci. Cependant, il est aussi important de connaître les méthodes pour se soulager si jamais le problème vient d’apparaître.

Les douleurs cervicales peuvent autant toucher les adultes que les enfants. Toutefois, les personnes les plus touchées sont celles qui travaillent à plein temps sur ordinateur . Attention donc à ne pas rester trop longtemps assis.

Les origines des douleurs cervicales

Ces douleurs ressenties au niveau de la région cervicale (zone partant de la base du crâne jusqu’à la hauteur des épaules), sont provoquées par des facteurs variés. Les contractions musculaires figurent parmi les causes les plus fréquentes de douleurs cervicales. Ensuite, même si une personne adopte un mode de vie sain, elle peut souffrir de douleurs en cas d’accident impliquant un choc important au cou.

Les douleurs cervicales qui commencent sur les 7 vertèbres de la colonne cervicale et ses disques intervertébraux peuvent se propager vers d’autres parties du corps, notamment vers les épaules, les bras ainsi que les omoplates. Ce phénomène s’explique par le fait que plusieurs nerfs innervant les éléments du corps, tels que les muscles, la peau et les os des bras et les os des mains commencent au niveau de la zone du cou.

Arthrose cervicale, torticolis, dégénérescence des disques intervertébraux ou entorse cervicale font partie des causes de cervicalgies. Une mauvaise posture peut favoriser l’apparition de douleurs à la nuque.

Les pathologies les plus connues

Le torticolis

Lorsque vous entendez le mot torticolis, vous vous rappelez des gênes que cela occasionne sur votre humeur et votre bien-être. Il s’agit d’un exemple bien connu de pathologies associées aux douleurs cervicales.

Le torticolis se défini comme une contracture d’un ou quelques muscles du cou. Il s’avère plus ou moins douloureux et peut s’accompagner de spasme musculaire. Pour le patient, il occasionne toujours une sensation d’inconfort. Une personne souffrant de torticolis peine à faire des mouvements de rotation de la tête.

Cette pathologie peut être d’origine articulaire ou musculaire. Le muscle qui est souvent concerné est celui appelé « sterno-cléido-mastoïdien ».

Les causes du torticolis sont :

  • faux mouvement,
  • posture inadaptée au travail ou lors des activités de loisirs,
  • mauvaise position lors du sommeil,
  • exposition sur une longue durée à un courant d’air (air conditionné ou vent).

Entorse cervicale

Il s’agit d’un cas où la douleur au cou est engendrée par une déchirure ou élongation des ligaments cervicaux. L’entorse cervicale est une conséquence d’une chute, d’un incident lors de la pratique d’un sport ou encore d’un accident lors d’un déplacement en voiture.

Lorsque les impacts d’un accident touchent les tissus ligamentaires, une réaction inflammatoire se produit. Le patient commence alors à ressentir de la raideur et souffrir d’une douleur au cou. À noter que la douleur cervicale générée par un traumatisme peut se faire ressentir dans un délai varié : dans l’immédiat, après des heures, après des jours ou quelques semaines suivant l’accident.

Dans certains cas, notamment lorsque la lésion est sévère, vous pouvez constater des symptômes comme : maux de tête ou étourdissements, chez la personne concernée. Il arrive même que le traumatisme ait des impacts sur la vision de cette dernière.

À la suite d’un accident, il est plus prudent de consulter un professionnel de santé. En effet, même si les conséquences de l’impact ne sont pas toujours apparentes, certaines structures de votre organisme peuvent être touchées : ligaments, nerfs, muscles, os, disques, etc. Après une première consultation, le médecin recommande parfois des examens d’imagerie médicale.

Arthrose cervicale

L’arthrose peut être une conséquence du vieillissement et ne causer aucune douleur cervicale. Cependant, elle peut aussi se produire suite à l’usure du cartilage d’une articulation de façon prématurée. Parmi les causes de cette pathologie, il y a :

  • traumatismes récurrents,
  • problèmes de posture,
  • position de travail inappropriée et/ou prolongée,
  • mouvements fortement répétitifs.

Les symptômes d’une arthrose cervicale varient en fonction de l’articulation ou la zone concernée. Cette pathologie peut se manifester par :

  • l’apparition de petites bosses entravant à la transmission d’influx nerveux au niveau des vertèbres,
  • bourdonnement des oreilles,
  • troubles de vision,
  • difficultés à mobiliser la tête,
  • étourdissements accompagnant certains mouvements de la tête
  • maux de tête, etc.
douleur-cervicale-traitement
Agissez rapidement

Pour éviter l’arthrose ou stopper son évolution, il faut connaître et appliquer quelques bonnes pratiques, notamment tout ce qui permet de garantir l’équilibre entre les groupes musculaires. À noter qu’il a une forte probabilité qu’une vertèbre moins mobile soit concernée par une usure prématurée d’articulations.

Face à une arthrose engendrant des problèmes de mobilités ou des douleurs cervicales, consulter un spécialiste de la physiothérapie est conseillé. Selon les statistiques, les femmes âgées de plus de 35 ans sont les plus touchées par l’arthrose cervicale. Pour la gent masculine, les plus susceptibles de souffrir de cette pathologie sont les individus de la cinquantaine.

La cervico-brachialgie

Ce terme est utilisé pour désigner une pathologie qui se manifeste par une douleur au niveau du cou, mais qui peut s’étendre jusqu’aux bras et même arriver à la main. Elle survient suite à la compression ou l’irritation de nerfs dans la zone cervicale.

Ce problème au niveau des nerfs aboutit à des picotements ou engourdissements sur quelques parties du corps liées à la zone cervicale, selon le nerf touché. Comme les autres pathologies touchant le cou, la cervico-brachialgie peut être causée par une mauvaise posture répétée ou sur une longue durée. Trop de tensions musculaires peuvent engendrer une douleur cervicale.

Solutions pour vous débarrasser de vos douleurs cervicales

Vous souffrez actuellement d’une douleur cervicale ? Sachez qu’il existe des astuces simples qui vous permettent de vous sentir mieux ou éviter que les choses n’empirent. Vous devez veiller au bon équilibre entre flexibilité et force musculaire. Il existe des exercices adaptés pour arriver à cette fin. Un physiothérapeute pourra vous indiquer les bons mouvements.

Vous pouvez, par exemple, essayer de bouger votre tête selon vos possibilités. (3) Rester immobile par peur d’avoir mal est une mauvaise idée face à une douleur cervicale. Essayez quelques mouvements, comme : pencher doucement votre tête vers l’avant, incliner ou tourner la tête de gauche à droite ou inversement. Au fur et à mesure que vous vous sentez à l’aise, vous pouvez augmenter le rythme.

L’utilisation d’un coussin chauffant ou un coussin en noyaux de cerises est aussi un technique souvent très efficace.

Une bonne qualité de sommeil peut vous aider à apaiser votre douleur cervicale. Pour ce faire, il est primordial de trouver une bonne position qui vous mette parfaitement à l’aise. La position choisie doit vous permettre de supporter votre cou.

Ensuite, dans le quotidien, il est important de disposer d’un bureau ou d’un poste de travail ergonomique. On vous raconte tout le temps que les activités physiques régulières sont propices à une bonne santé ? Si vous voulez un exemple concret de la pertinence de cette théorie, sachez que le sport aide à prévenir les tensions musculaires et les raideurs.

Au travail ou lors des activités de loisir, évitez de rester une longue durée sur une position statique. Limitez également les mouvements répétitifs. Lors des cas graves ou qui risquent de se compliquer, il vaut mieux consulter un professionnel de santé dans les plus brefs délais.

Un rendez-vous chez un physiothérapeute s’impose pour les cas suivants :

  • Une douleur cervicale qui persiste sur une longue durée, surtout lorsqu’aucune baisse d’intensité de la douleur ne se fait ressentir.
  • Une douleur post-traumatique liée à un accident de la route, un choc à l’épaule ou sur la tête.

Avant de vous donner des conseils et/ou traitements adaptés à votre situation, un professionnel de santé procèdera à une phase d’évaluation. En fonction des résultats de son évaluation, il pourra faire le nécessaire pour corriger les anomalies, telles qu’un éventuel déséquilibre musculaire. La physiothérapie est la meilleure solution face à une douleur cervicale ou à la raideur du cou.

Une douleur cervicale peut avoir plusieurs causes. Aussi, ses symptômes sont variés : sensations d’inconfort à la nuque, picotement dans les bras, raideur du cou, maux de tête, tensions musculaires, nausées, etc.

Dans tous les cas, connaître l’origine d’un problème et surtout les signes qui peuvent affirmer la gravité d’une situation, vous aidera à choisir les meilleurs remèdes. Des bons gestes au quotidien vous éviteront de subir les désagréments causés par les douleurs. Cependant, pour des problèmes douteux en lien avec la zone cervicale, il vaut mieux consulter un spécialiste.

Vous aimerez surement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *